La carte prépayée : la révolution bancaire

Des innovations incessantes apparaissent dans le milieu bancaire. Dernièrement, parmi les produits qui ont fait parler d’eux figure la carte prépayée bancaire. De plus amples informations sur le site Toneo First . Cette solution a commencé à être utilisée en France à partir de 2011 bien qu’elle ait déjà été employée depuis bien plus longtemps dans les pays anglo-saxons. Son lancement a débuté en 2009 au moment de l’application du règlement européen SEPA. Généralement, cette carte est affiliée aux réseaux Mastercard et Visa. Le fonctionnement d’une carte prépayée est quasiment similaire à celle d’une carte de débit classique. Il est donc possible de faire des retraits d’espèces auprès des DAB et des GAB estampillés Mastercard et Visa ou de faire un paiement auprès d’un commerçant ou encore d’une boutique en ligne. Toute la différence repose sur le fait que les utilisateurs n’ont pas besoin d’avoir un compte bancaire pour avoir la possibilité d’utiliser la carte. Par contre, pour qu’elle fonctionne, ils doivent ouvrir un compte de monnaie électronique. Seule la somme disponible dans la carte bancaire peut être utilisée. Il n’existe donc pas de réserve comme sur les cartes classiques. Lorsque le solde est épuisé ou qu’il en reste très peu, l’utilisateur n’a qu’à recharger à travers un virement, un paiement en liquide depuis un point de vente ou grâce à un transfert de carte à carte. Au moment des faires des achats ou un paiement, une demande d’autorisation est systématiquement effectuée en ligne pour s’assurer que la carte contient la somme suffisante pour la transaction.

Qui peut profiter d’une carte bancaire rechargeable ?

Le fonctionnement d’une carte Mastercard prépayée est très particulier et c’est ce qui fait tout son avantage. Les différentes formules et tarifs ont été mis en place pour répondre aux besoins de chaque profil. La carte peut en effet être utilisée par un très grand nombre de personnes à commencer par celles qui n’ont pas de compte en banque. Les personnes qui sont interdites bancaires à cause de défaut de paiement ou autres peuvent également en profiter. Il en est de même pour les personnes fichées FICP ou encore les internautes qui ne veulent pas utiliser leur carte classique et communiquer leur rib pour faire leurs transactions sur internet. Les voyageurs ou résidents d’origine étrangère qui veulent bénéficier d’une carte de paiement mais qui n’ont pas la possibilité d’ouvrir un compte bancaire classique trouveront également beaucoup de bénéfices à utiliser une carte prépayée. Les parents qui souhaitent faire profiter d’un système de paiement pour verser l’argent de poche à leurs enfants âgés de 13 à 17 ans ont aussi la possibilité de recourir à cette carte rechargeable. A noter que cette dernière peut être nominative mais aussi anonyme, sans engagement. Mais en cas d’absence d’informations personnelles associées à la carte, un certain nombre de règles doit être respecté car la loi veut à tout prix éviter que ce genre de solution soit utilisé pour le blanchiment d’argent ou pire, par les terroristes. Ainsi, si la carte est anonyme, le solde maximum toléré est de 1000 euros. Si elle est nominative, le seuil maximal sera de 6500 euros.

Achat de la carte et les frais associés

Née sous la révolution de la téléphonie mobile, la carte prépayée s’est largement vulgarisée cette dernière décennie. Elle permet aux exclus du système bancaire de profiter d’un service de paiement fiable et sécurisé. Pour bénéficier de cette carte, il suffit de se rendre auprès des institutions bancaires qui sont nombreuses aujourd’hui à en proposer. Il est aussi possible d’en trouver sur internet, dans les grandes surfaces ou encore au sein d’un bureau de tabac par exemple. Leur prix va de 0 à 50 euros en fonction des options et des modèles. Mais attention, même si le fonctionnement d’une carte prépayée est identique chez toutes les marques, il faut aussi penser au frais bancaire qui peut être différent d’une carte à une autre. D’où l’intérêt de toujours utiliser un comparateur avant de faire son choix. Parmi les frais qu’il faut prendre en considération figurent les frais de retraits ou d’achats, les frais de change, les frais de rechargement, les frais de changement de code PIN, les frais de transferts ou encore les frais d’inactivité. Il ne faut pas oublier également d’ouvrir un porte feuille électronique pour gerer son compte en ligne.

Articles de la même catégorie :