L’activité immobilière selon les saisons

L’activité immobilière évoluant au gré des saisons, il peut être intéressant de décaler quelques mois la vente de sa propriété. La météo a un impact sur le secteur immobilier. Pour en savoir plus, visitez le site d’un professionnel de l’immobilier. S’il est possible de vendre toute l’année, certaines périodes sont plus favorables que d’autres, soit parce qu’elles mettent davantage l’accent sur votre maison, soit parce qu’il y a simplement plus d’acheteurs potentiels.

Comment bien vendre son bien immobilier ?

C’est généralement au printemps que le marché immobilier connaît une accélération de son activité. Et pour cause, au retour des beaux jours, il n’est pas rare de concrétiser des projets mis en «stand by» durant les mois d’hiver. De plus, dans le cas d’une famille, la signature de la convention de vente au printemps permettra de déménager en été et de faire en sorte que les enfants retournent en classe dans de bonnes conditions. Mais si la vente au printemps peut permettre de compter sur la hausse des prix, l’augmentation du nombre de transactions immobilières enregistrées entre les mois d’avril et juin implique que la question «immobilier», la concurrence est rude … Clairement, un risque moyen logement d’être noyé dans la masse au printemps, mais sera plus susceptible de se démarquer si elle est offerte à la vente en hiver ou en été. En effet, dans quelques semaines, le résultat d’une transaction immobilière variera probablement largement … En juillet-août, la plupart des ventes conclues font suite à des compromis au printemps. Comparé au pic du nombre de transactions immobilières au printemps, la saison estivale semble, en effet, très calme. La grande majorité des propriétés ayant trouvé preneur au printemps, l’été venu, la demande baisse et les biens sont plus rares sur le marché. Contre toute attente, cette rareté des ventes ainsi que l’offre peuvent encore être un avantage. Et pour cause, la concurrence sera moins rude … Par contre, par temps chaud – ou très chaud – les visites à domicile pourraient bien se retourner vers l’épreuve. Sauf si vous préférez les visites à la fin de la journée. À la fin de l’été, les transactions redémarrent progressivement début septembre. Mais de l’avis de la plupart des spécialistes, si l’offre reprend timidement, ce n’est pas pareil pour la demande. Si la valeur ajoutée réelle de la propriété que vous souhaitez séparer est son jardin, nous ne pouvons pas vous conseiller de le mettre en vente pendant les mois d’hiver. De plus, le petit nombre de transactions immobilières entre décembre et février combinées à un stock relativement important de biens à vendre signifie qu’en hiver, les prix tendent souvent à imiter le mercure du thermomètre.

Vendre sans agence immobilière

Si vous voulez vendre sans agence, il est important de profiter de la saisonnalité assez tôt dans l’année. Si vous cherchez à vendre en août, préparez votre annonce en mars. Ne faites pas l’erreur d’attendre les derniers jours de l’été pour vous intéresser. Cela est d’autant plus vrai que certains prérequis à la vente peuvent prendre du temps. Par exemple, vous devrez établir différents diagnostics: il faut alors faire appel à un expert et, si nécessaire, effectuer du travail. Prenez le temps de ranger, et si votre propriété a été personnalisée par vos soins, pensez à faire appel à un spécialiste de la mise en scène pour mettre le maximum de son potentiel. Vous pouvez alors attendre les premiers jours de l’été pour demander d’estimer une propriété.

Articles de la même catégorie :