Infirmière à domicile Nice

Tout comme l’aide-soignante à domicile, l’infirmière à domicile prodigue des soins à domiciles. Cependant, elles n’ont pas les mêmes missions. À ce sujet, sachez que les missions de l’infirmière à domicile sont multiples qu’il s’agisse de soins ou d’appui administratif. Toutefois, sachez qu’une infirmière à domicile Nice ne peut intervenir que dans le cas où la personne âgée est malade et dépendante ou qu’elle est au moins 60 ans. De toute évidence, l’infirmière à domicile n’intervient aux côtés de la personne âgée que si cette dernière est suivie par un médecin traitant lui ayant prescrit cette intervention. Autrement dit, une prescription médicale est obligatoire. Les soins que l’infirmière dispense à la personne âgée malade ou dépendante varient donc en fonction de la prescription du médecin traitant. À Nice, on peut trouver un grand nombre d’infirmières qui proposent leur service à domicile afin de permettre aux personnes malades ou dépendantes de rester vivre chez elles. Mais ces services facilitent également un retour à domicile après une hospitalisation. Dans tous les cas, si vous avez besoin de l’aide de ces dernières, que ce soit pour s’occuper d’un être cher ou pour vous aider à vous rétablir suite à une hospitalisation, vous pouvez trouver leur contact dans un annuaire ou sur internet. Par contre, il vous est possible de faire confiance au bouche-à-oreille qui est un excellent moyen de trouver une infirmière à domicile compétente et aimable. En tout cas, lorsque l’infirmière à domicile Nice intervient, soit elle exerce en libéral soit par appartenance à un service de soins infirmiers à domiciles ou SSIAD.

Les aides pour le retour après hospitalisations

Après avoir été hospitalisé, il est toujours difficile pour une personne, surtout une personne âgée, de s’organiser. Et si elle veut le plus rapidement possible se rétablir et améliorer son cadre de vie, il est nécessaire d’être assisté par une infirmière à domicile Nice ou de bénéficier de l’aide d’une aide-ménagère, en savoir plus : http://sud-services.fr/services-plus/retour-dhospitalisation-ambulatoire/ . Les aides pour le retour après hospitalisations sont effectivement nombreuses qu’elles soient proposées par l’intermédiaire du service social de l’hôpital ou par la mutuelle de la personne. En tout cas, pour en savoir plus sur les aides post-hospitalisation, trois interlocuteurs sont à privilégier. Premièrement, il y a le service social de l’Assurance Maladie. Ce dernier est à votre écoute et peut vous proposer un accompagnement adapté si vous avez besoin d’aide pour faciliter votre retour à domicile. Mais il y a aussi l’assurance retraite de la sécurité sociale, autrement dit l’ARDH ou Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation. Sachez cependant que la demande d’aide pour cette assistance se fait sous conditions avec une durée maximale de 3 mois. Concernant la prise en charge, elle est plafonnée à 1 800 euros par ans et par bénéficiaire. En ce qui concerne la participation, cela dépend de vos revenus. Par ailleurs, sachez que vous pouvez également compter sur votre mutuelle ou assureur pour prévoir et répondre à vos besoins médicaux à domicile lors de votre retour. Dans tous les cas, il vous est conseillé de ne pas attendre la veille de votre sortie pour contacter vos différents interlocuteurs et vous renseigner sur les dispositifs d’aides accessibles après une hospitalisation.

Le matériel médical adapté

Dans le cadre d’une hospitalisation à domicile, certaines personnes âgées et vulnérables ont besoin d’utiliser des matériels qui soient adaptés médicalisés pour le maintien à leur domicile. L’utilisation de ces différents équipements pourra alors les aider à retrouver une partie de leur autonomie et à accomplir certains gestes de la vie quotidienne, et ce, tout en améliorant leurs conditions de vie. Parmi les nombreux équipements permettant l’hospitalisation à domicile, on trouve par exemple le lit médicalisé et les différents accessoires y afférents, les fauteuils roulants ou de repos, la table de lit à hauteur variable assisté, la sangle lève-personne, la chaise-toilettes ou le sur-élévateur de toilettes, le déambulateur, le panier et pied à sérum, le broncho-aspirateur, la pompe à perfusion, le crochet poche à urine, la seringue électrique, le régulateur de débit ainsi que l’appareil de mesure de la glycémie capillaire. Le choix du matériel à utiliser dépend effectivement de la pathologie concernée. Par ailleurs, pour savoir si le service d’hospitalisation à domicile peut fournir le matériel médical adapté, il vous est conseillé de vous renseigner.

Articles de la même catégorie :