Le conditionnement plastique

L’utilisation du plastique en tant qu’emballage remonte à plus de 100 ans. Néanmoins, c’est une matière relativement récente par rapport à d’autres. Voilà pourquoi elle est encore à son évolution. Pour sa petite histoire, si la première forme du plastique a vu le jour en 1862, c’est à partir des années 80 que son utilisation s’est fortement développée pour remplacer l’ivoire devenu trop cher pour les entreprises. Léger, solide, esthétique et surtout transformable à souhait, le plastique était tout simplement qualifié comme étant le matériau du troisième millénaire. De nos jours, le plastique a pris une place très importante dans le domaine du conditionnement car il protège presque tous les produits présents sur le marché. Ce matériau est spécialement utilisé pour contenir nos aliments, nos produits cosmétiques et nos produits de nettoyage en prenant diverses formes. Plus léger que le verre, moins cher que le bois et l’aluminium tout en étant robuste, solide et pratique avec une durée de vie extrêmement longue, il nous est aujourd’hui difficile de nous en passer. Cela dit, bien qu’il représente une petite révolution, le plastique a aussi ses inconvénients car il pollue beaucoup. Si sa durée de vie est son point fort, elle représente malheureuse une menace pour l’environnement. Les déchets en plastique ne se désintègrent pas facilement dans la nature mais en plus, ils réagissent mal à la chaleur. Mais encore, l’utilisation de l’énergie fossile telle que le pétrole sera de plus en plus limitée, celle-ci qui représente pourtant une grande partie de la fabrication du plastique. Mais comme c’est un matériau encore dans sa phase de jeunesse, le conditionnement plastique va encore certainement nous surprendre dans les années à venir.

Les étapes de fabrication

L’utilisation du plastique est indispensable de nos jours. Cela dit, ce matériau étant fabriqué à partir d’un mélange de produits chimiques et toxiques, les étapes de la fabrication doivent strictement répondre à certaines exigences. Non seulement dans le but de préserver l’environnement mais également pour ne cesser d’être innovant dans l’objectif de mieux répondre aux besoins des consommateurs et de tous les utilisateurs, en savoir plus : http://www.semco.mc/que-faisons-nous/ . Lors de sa conception, la minimisation de l’emploi de substances dangereuses pour l’environnement doit alors être prise en compte. Les substances concernées sont celles étiquetées dangereuses pour l’environnement avec le symbole « N », conformément à la directive 67/548/CEE et à ses amendements. Pour cela, le fabricant d’emballage doit obtenir de ses fournisseurs un certificat attestant l’absence ou la minimisation de l’utilisation de substances dangereuses pour l’environnement dans les matières premières destinées à la fabrication des emballages. Comme l’emballage est destiné à conserver et à stocker les produits, à informer les consommateurs et leur permettre de transporter le produit facilement, le fabricant doit être en mesure d’associer l’innovation et le respect des réglementations en vigueur liées à l’environnement. Aussi est-il essentiel pour le fabricant de concevoir et produire des emballages pratiques avec l’objectif d’optimiser leur traitement en fin de vie. Autrement dit, il doit concevoir l’emballage en garantissant que sa composition, sa construction, les combinaisons et la séparabilité des composants soient compatibles avec les spécifications des technologies de recyclage.

Le plastique écologique

Léger, solide, pratique et esthétique, le plastique dispose incontestablement de nombreux atouts qui ont su attirer notre attention en tant qu’emballage. Le conditionnement plastique est sans aucun doute le plus utilisé pour la majorité des produits présentés sur le marché que cela concerne l’agroalimentaire, les produits d’hygiène et les produits d’entretien. Il touche même aujourd’hui l’industrie automobile et la construction. Cependant, l’utilisation du plastique représente aussi une réelle menace pour l’environnement en constituant 25 % des déchets cumulés dans les décharges et 80 % des déchets retrouvés dans l’océan. Si sa résistance est son principal intérêt, elle peut être également un vrai fléau pour l’environnement. Dans l’optique de nous offrir la possibilité d’utiliser un matériau tout aussi efficace mais plus regardant à l’égard de l’environnement, les scientifiques nous proposent aujourd’hui le plastique écologique. Ce plastique fabriqué à base de champignon reprend alors toutes les caractéristiques du plastique classique telles qu’on le connaît mais en étant entièrement biodégradable. Produit sans aucune substance dangereuse, il ne présente aucun effet nocif sur la santé humaine et animale. Mais encore, il résiste au feu et est un bon isolant phonique. Grâce à ses qualités thermiques exceptionnelles, ce matériau écologique pourra être une excellente alternative au polystyrène.

Articles de la même catégorie :