L’arrière pays Niçois : le temps d’une découverte

Capitale de la French Riviera, Nice est réputée pour sa belle façade maritime. Son charme méditerranéen séduit d’innombrables touristes chaque année. L’emblème incontesté de la ville est bien évidemment la Promenade des anglais et ses longues plages. Les édifices Belle Epoque, le Vieux Nice, les arènes de Cimiez ou les musées d’exception sont autant de richesses qui méritent d’être découvertes. Mais bien au-delà, Nice possède également un arrière-pays qui se découvre à travers les routes escarpées. Laissez-vous séduire par ses vallées, ses beaux villages perchés, la Vallée des Merveilles sans oublier le parc naturel du Mercantour ou encore le mont Bégo. Entre mer et montagne, l’arrière pays niçois fascine par la beauté de ses perles.

Pour partir à la découverte de l’arrière pays Niçois, il faut commencer par faire une halte à Eze. Situé à 11 km de la ville, ce village perché sur son éperon rocheux vous invite à sillonner ses belles ruelles pour arriver au sommet sur lequel se trouvent les ruines du château ainsi qu’un jardin botanique. Plusieurs sites et monuments sont à découvrir dans ce village notamment la place Francis Blanche, la chapelle des Pénitents Blancs, la porte des Maures ou encore le Château Eza désormais transformé en établissement hôtelier. Les amoureux de randonnées pourront aller sur les traces du philosophe Nietzche. Un sentier éponyme a été aménagé et conduit jusqu’à Eze-sur-mer. Dans le parc naturel de la Grande Corniche, d’autres sites méritent d’être découverts comme les forts de la Revère et de la Drète. Mais cette fois-ci, la balade devra se faire en voiture.

Les villages à ne pas manquer

Autour de Nice, les villages perchés ne manquent et méritent amplement un détour. Ainsi, depuis Eze village, vous pouvez partir à la découverte de l’arrière pays Niçois en prenant la direction de Peillon. Ce minuscule village accessible par la Vallée du Paillon est également situé sur un pic rocheux d’une altitude de 370 mètres. A travers les passages voûtés et les ruelles étroites, laissez-vous séduire par la beauté de ses monuments comme la fontaine datant de 1800 ou l’église de la Transfiguration. Les amateurs de randonnées ne sont pas en reste. Ils peuvent marcher pour arriver jusqu’à certains sommets comme le mont Bataille, la cime de Rastel, le mont Gros, le mont Agel ou le mont Bataille.

Après ce périple à Peillon, rendez-vous à Peille. Parmi les villages médiévaux qui ont su préserver leur charme d’antan, ce village figure certainement en tête de liste. Outre ses anciennes maisons, vous serez émerveillé devant son musée des traditions populaires ou encore sa jolie fontaine située sur la place de la Colle-inférieure. En été, ne ratez surtout sa fête du blé.

Difficile d’envisager de partir à la découverte de l’arrière pays Niçois sans faire un passage à Saint-Martin de Vésubie. Ayant la chance d’être situé aux portes du parc national du Mercantour, il fait le bonheur des amoureux de nature, de randonnées, de montagnes et de beaux paysages. Ce village est reconnu également pour son église et ses nombreuses chapelles.

Balade avec le train des pignes

Petit joyau de la Côte d’Azur, le train des pignes promet une évasion inédite à la découverte villages jonchant l’arrière-pays niçois. Depuis maintenant un siècle, cette petite locomotive à vapeur qui circule sur les lignes des chemins de fer de Provence et qui a été classée monument historique fait la fierté des provençaux. En partance de la Côte-d’Azur, il relie Nice et Digne-les-bains et traverse également l’arrière-pays niçois. Pour les amateurs de swings, un arrêt au Golf des Lavandes est incontournable. Sinon, pour faire des découvertes plus historiques, vous pouvez également faire une halte à Barrême dont l’histoire est intimement liée à la lavande. Une distillerie est disponible sur place et peut être visitée. Un arrêt à Entrevaux vous permettra de découvrir la cité médiévale. Elle est surplombée par la célèbre citadelle de Vauban.

Au fil du voyage dans ce train affichant désormais une belle allure moderne, vous vous laisserez charmer par le défilé des montagnes, des cours d’eau et des gorges. A noter que le train fonctionne tout l’été jusqu’à fin août les vendredis et circule également le dimanche uniquement de mai à octobre. Sa capacité totale est de 260 places.

Articles de la même catégorie :